Volg Milcobel

150 piscines olympiques d'eau potable extraites du lait...

Blogpost   •   mar 25, 2020 16:41 CET

L'eau souterraine est chère et de plus en plus rare, de sorte que d'autres sources d'eau émergent. Dans le cadre de sa vision de la durabilité, Milcobel s'engage à accroître la réutilisation de l'eau et à utiliser pleinement tous les sous-produits qui surviennent au cours du processus de production laitière. L'eau de la chaîne de production laitière est traitée pour la qualité de l'eau potable et réutilisée pour de nombreuses applications. Avec de nouvelles installations d'eau potable à Kallo et Langemark, Milcobel récupère pas moins de 150 piscines olympiques d'eau par an. Nous bouclons ainsi la boucle vers un modèle d’économie circulaire.

Depuis de nombreuses années, Milcobel dispose d'installations de traitement des eaux sur tous ses sites pour purifier les eaux usées et rejeter les effluents (les eaux usées traitées) dans les eaux de surface. Ce processus est nécessaire pour se conformer aux normes du gouvernement.

Avec les nouvelles installations d'eau potable de Kallo et Langemark, mises sur pied avec De Watergroep, on va encore plus loin. L'excédent d'eau provenant du lait qui était auparavant envoyé au traitement des eaux usées est maintenant amélioré à un niveau de qualité de l'eau potable grâce aux nouvelles installations.

Faire de l'eau de haute qualité avec du lait ? Comment ça se passe ?

Que nous fabriquions du lait en poudre ou du fromage, de l'eau s'échappe du lait.

Milcobel fabrique du lait en poudre de haute qualité à Kallo. Le lait est chauffé pour que l'eau s'évapore et qu'il reste de la poudre. La vapeur d'eau est condensée et collectée dans des réservoirs, après quoi elle est mise à niveau (via la filtration biologique, l'ultrafiltration et l'osmose inverse) en qualité d'eau potable et injectée directement dans le propre réseau d'eau potable de Milcobel. En outre, une étape supplémentaire de désinfection UV a lieu, dans laquelle une partie de l'eau est désinfectée sans chlore. En conséquence, on obtient une eau de très haute qualité, sans chlorate et de meilleure qualité que l'eau du robinet.

Milcobel Langemark est un important producteur de mozzarella. Lors de la fabrication du fromage, la matière sèche du lait est transformée en mozzarella. L'eau qui reste, le lactosérum, est ensuite filtrée pour concentrer le lactosérum à près de 10 % de matière sèche. Le perméat provenant de la filtration était auparavant utilisé comme eau de qualité inférieure. Maintenant, il est amélioré pour la qualité de l'eau potable par une étape de filtration supplémentaire (via la désinfection UV et l'osmose inverse). De cette façon, il remplace également partiellement l'eau de ville, et même l'eau de ville adoucie.

Dans les deux cas, l'eau purifiée est de très haute qualité et très douce, avec peu ou pas de dureté (calcium, magnésium), de sorte qu'elle peut être utilisée directement comme eau adoucie. Dans le cas de Kallo, la qualité peut dépasser celle de l'eau de ville, car environ 10 % de l'eau valorisée est en outre désinfectée par un système UV à un niveau de qualité très élevé sans ou avec très peu de chlorate.

Un partenariat significatif avec De Watergroep

Un projet de haute technologie comme celui-ci nécessite une connaissance et une expertise très spécifique. Par ailleurs, le défi était que les installations devaient être liées directement à notre processus de production et à d'autres infrastructures. C'est pourquoi Milcobel a décidé de s'associer à De Watergroep en tant que partenaire. Étant donné que De Watergroep se concentre stratégiquement sur la diversification des sources d'eau, il est intéressant pour eux d'investir dans ce type de projets.

La Flandre a une faible disponibilité en eau potable par habitant. En se concentrant, entre autres, sur les applications circulaires de l'eau, De Watergroep veut éviter que la rareté d'eau - sous l'influence du changement climatique - conduise à des pénuries d'eau.

De Watergroep apporte l'expertise nécessaire en matière de qualité et de contrôle de l'eau potable, et garantit une qualité d'eau continue, des défis techniques qui sont très importants pour une entreprise agroalimentaire aux normes de qualité très élevées comme Milcobel.

150 piscines olympiques à Kallo et Langemark

Il va sans dire que ce projet présente des avantages majeurs, tant sur le plan écologique que financier. Pas moins de 150 piscines olympiques sont purifiées et réutilisées par an. Cela équivaut à 350 000 m³ par an que nous devons acheter moins dans l'eau de ville. Un bel exemple de circularité.



Et encore plus de piscines olympiques grâce à sa propre installation d'eau potable à Moorslede

En 2014, Milcobel a déjà installé une installation d'eau potable sur le site de Moorslede en propre gestion. Avec une installation RO (osmose inversée), le lactosérum est en outre concentré en concentré de lactosérum. Nous convertissons ensuite l'eau RO, perméat, en eau potable de qualité pour remplacer l'eau de ville. À Moorslede, nous économisons ainsi 160 000 m3 par an, soit environ 68 piscines olympiques.

Pas mal non ? Cela signifie que sur nos trois sites, Kallo, Langemark et Moorslede, nous convertissons pas moins de 510 000 m3 d'eau en eau urbaine de qualité potable !

Opmerkingen (0)

Opmerking toevoegen

Opmerking

By submitting the comment you agree that your personal data will be processed according to Mynewsdesk's Privacy Policy.